Voyager pour rencontrer d’autres personnes


Il y a plusieurs catégories de voyageurs : d’une part, ceux qui partent dans de nouvelles contrées pour découvrir des paysages fabuleux, pour s’enivrer de faune et de flore, pour s’extasier devant des ruines plusieurs fois millénaires et s’intéresser à de vieilles pierres, et d’autre part, ceux qui partent pour rencontrer d’autres personnes d’une autre culture, avec leurs traditions, leurs langues et leurs particularités.

Aimez-vous le contact ?

Et vous ? Si pour vous, un voyage n’est réussi qu’à condition de faire de nouvelles rencontres, c’est que, pour vous, un voyage n’est pas seulement fait pour voir des maisons, des architectures et de nature, mais aussi et surtout pour voir d’autres humains et s’enrichir de leur savoir et de leur mode de vie. Tant pis si la ville que vous visitez est d’une laideur innommable, contrairement à ce que vous a vanté l’agence de voyage, pourvu que vous ayez réussi à sympathiser avec les gens du coin. Pour vous, le contact humain prime avant toute autre considération. Alors, que pouvez-vous faire pour favoriser de telles rencontres ?

Habiter chez et avec l’habitant

Le concept « habiter chez l’habitant », c’est en fait, et tout simplement, habiter chez des vraies gens. Car si vous logez dans une chambre d’hôtel ou sous une tente, les circonstances ne vous mettent pas forcément dans des conditions qui permettent de nouer des liens avec les locaux. Vous avez, certes, l’occasion de rencontrer d’autres touristes, d’autres vacanciers, mais pas les habitants. Une véritable expérience humaine, c’est ce que vous vivez lorsque vous choisissez de dormir chez l’habitant. Et en principe, vous n’y faites pas que dormir. Vous vivez avec les occupants de la maison, vous prenez vos repas avec eux, peut-être pas systématiquement mais au moins une fois dans la journée, vous discutez avec eux, vous pouvez participer aux tâches ménagères à leur côté. De véritables échanges se créent et vous en apprenez plus et mieux que dans n’importe quel livre sur la région, les us et coutumes de la population locale. Et c’est l’occasion idéale pour apprendre quelques notions de la langue et peut-être quelques astuces pour en retenir l’essentiel.

Comment devez-vous procéder ?

Dormir chez l’habitant, c’est soit disposer d’un appartement complet soit d’une seule chambre, à vous de sélectionner l’option qui vous convient. Mais avant tout, rendez-vous sur les sites spécialisés qui vous indiquent où, pour combien de nuits et dans quelles conditions vous pouvez dormir chez l’habitant. AirBnB est l’un des plus connus et des plus sérieux dans ce domaine. Pratique et très économique, ce type d’hébergement est surtout apprécié par ceux qui, comme vous, souhaitent élargir leur cercle d’amis à l’international. Couchsurfing est également un site très populaire qui vous permet d’entrer en contact direct avec les habitants pendant votre séjour. Avec celui-ci, pas de question d’argent, vous dormez chez l’habitant sans payer un sou. A votre arrivée, vous devez vous munir d’un cadeau, histoire de briser la glace. Restez respectueux de la vie, du mode de pensée et de la demeure de l’habitant chez qui vous logez.

admin | le.francois.sylvain@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *